Bandeau

Anne-Sophie PETIT

Après des études en civilisations du Pacifique anglophone effectué en France, en Polynésie Française et en Nouvelle-Zélande, Anne Sophie Petit effectue un bachelor puis un master de soliste à la Haute Ecole de Musique de Lausanne dans la classe de Stephan Macleod.

Jeune Talent Ravel de l’Académie Musicale Philippe Jaroussky en 2019-2020, elle est également lauréate de la Fondation Royaumont, et intègre en 2020 le Studio de l’Opéra National de Lyon. La même année, elle remporte, en duo avec le pianiste Marcell Vigh, le premier prix du Concours Mahler à Genève. Leur duo Nosztalgia est programmé au Festival Lavaux Classic en 2021, et en 2022 au festival Jeunes Talents à Paris.

Elle fait ses débuts sur scène à l’Opéra de Lausanne en 2017 dans le rôle de Musetta dans la Bohème, puis y incarne la Fée dans Cendrillon de Pauline Viardot (2018), et Angélique dans les Chevaliers de la Table Ronde d’Hervé (2019).

Elle s’est produit en soliste avec l’Orchestre de Chambre de Lausanne, l’Orchestre de Suisse Romande, l’Orchestre de Picardie, l’Orchestre de Chambre de Genève, les Ambassadeurs ou encore Gli Angeli Genève, avec des chefs tels que Leonardo Garcia Alarcon, Arie van Beek, Alexis Kossenko, Frank Beermann, Didier Puntos, Jesus Lopez Cobos, Joshua Weilerstein, Nicolas Chalvin, Patrick Marie Aubert et Pierre Dumoussaud.

Elle subit plusieurs annulations dues à la crise du Covid-19, parmi lesquelles Rita dans Un Mari à la Porte d’Offenbach (gala de l’Opéra de Lyon) ainsi que les rôles du Feu, de la Princesse et du Rossignol dans l’Enfant et les Sortilèges avec l’Opéra de Lyon.

La saison 2020-2021 la voit incarner Yniold dans Pelléas et Mélisande à l’Opéra de Rouen, Délie et la Deuxième Prêtresse dans Achante et Céphise de Rameau (enregistré en disque chez Warner et filmé au Théâtre des Champs-Elysées). Elle est également soprano solo dans la Messe en Ut de Mozart avec l’ensemble Gli Angeli Genève, dirigé par Michel Corboz à la Cathédrale de Genève.

La saison prochaine, elle retrouvera l’ensemble Gli Angeli Genève dans une reprise de la Messe en Ut et dans Die Israeliten in der Wüste de C.P.E Bach, et fera ses débuts en Reine de la Nuit dans die Zauberflöte au Concertgebouw d’Amsterdam avec l’Orchestre du Dix-Huitième Siècle. Elle sera également le Petit Chaperon Rouge dans l’opéra éponyme de Guy-François Leuenberger à l’Opéra de Tours.