Bandeau

Marine Chagnon

Diplômée d’une licence mention Très Bien à l’unanimité du CNSMDP, Marine Chagnon termine cette année son master dans la classe d’Elène Golgevit. Elle complète cette formation avec des master-class données par des artistes de renoms : Ludovic Tézier, Anne Sofie von Otter, Barbara Hannigan, Karine Deshayes, …

On a déjà pu voir Marine en scène dans Lola de Cavalleria Rusticana, la Tasse Chinoise/la Chatte de l’Enfant et les Sortilèges au Théâtre du Châtelet, Cherubino des Nozze di Figaro, Zweite Dame de Die Zauberflöte à l’Opéra de Vichy, la Périchole (rôle-titre) à la Scène Nationale Sud-Aquitain, Euridice de l’Orfeo et Annio de la Clemenza di Tito à l’Opéra/Grand Théâtre de Dijon, Mélisande de Pelleas et Melisande dans une web série qui sera prochainement diffusée (CNSMDP). Suite à la crise sanitaire, Marine a subi plusieurs annulations : Nicolette dans l’Amour des Trois Oranges à l’Opéra National de Lorraine et la Belle, de la Belle et la Bête de P. Glass au Grand Théâtre de Caen, au Théâtre de l’Athénée, et en tournée en France avec l’Orchestre Régional de Normandie.

Cette artiste lyrique a reçu le Prix Jeune Espoir au Concours de Mâcon, le Prix Spécial du Jury du Concours de Canari (Corse) ; elle est lauréate de nombreuses académies telles que Villecroze, Royaumont, et Philippe Jaroussky,.. Cet été, elle enregistrera son premier disque avec la pianiste Joséphine Ambroselli autour du répertoire de mélodies suédoises.

Marine Chagnon rejoint l’Académie de l’Opéra national de Paris pour la saison 2021/2022. On la verra notamment dans la Giuditta de Scarlatti (rôle titre) à la Grange au Lac – Evian en octobre prochain.