Ingmar Lazar

Ingmar Lazar

Né en France en 1993, Ingmar Lazar commence le piano à l’âge de cinq ans. Il se produit pour la première fois à la Salle Gaveau à l’âge de six ans.

À dix ans, il remporte le concours international EPTA à Namur, en Belgique, et est le vainqueur du concours international « les C. I. M. de Val-d’Isère » en 2008. Il remporte en 2013 le prix du piano de la Fondation Tabor au Verbier Festival, en Suisse, et est nommé lauréat en 2016 de la Fondation Safran pour la Musique.

Ingmar Lazar a été invité à se produire dans les salles les plus prestigieuses à travers le monde, telles que la Grande Salle du Conservatoire Tchaïkovski et la Maison Internationale de la Musique à Moscou, l’Auditorium Charles Bronfman de Tel-Aviv, l’Herkulessaal de Munich, la Fondation Internationale Mozarteum de Salzbourg, l’Athénée roumain et le Grand Auditorium de l’UNESCO à Paris pour ne citer que quelques-unes, ainsi que dans des festivals des plus réputés: Festspiele Mecklenburg-Vorpommern, Festival des Semaines Européennes de Passau, Festival International de Colmar, Festival International de Musique de Dinard, « Chopin au Jardin », Festival Chopin à Paris, Festival « Les Piano Folies » du Touquet-Paris-Plage, Festival 1001 Notes en Limousin, Festival des Musiques d’Été du Château de Lourmarin, Festival de Musique « Estate Regina » de Montecatini Terme.

Il a joué sous la baguette de Anna DuczmalMróz, Constantin Adrian Grigore, Jean-Jacques Kantorow, Nicolas Krauze, Vladimir Spivakov, et avec des orchestres tels que l’Orchestre National Philharmonique de Russie, l’orchestre de chambre « Les Virtuoses de Moscou », l’Orchestre Lamoureux, l’Orchestre Symphonique de Toruń, l’Orchestre de Chambre de la Radio Roumaine, l’Orchestre Symphonique Académique de la Philharmonie de Lviv,  l’Orchestra Sinfonica del Festival di Chioggia.

En tant que chambriste, il est le partenaire d’Alexandre Brussilovsky, Benjamin Herzl, Fédor Rudin, François Salque, Christoph Seybold, Ekaterina Valiulina, Brieuc Vourch, du Quatuor Hermès et du Vision String Quartet.

On l’a entendu régulièrement sur les ondes (France Musique, France Inter, RCJ, SRG SSR – Radio Swiss Classic, RTS – Espace 2, ORF-Ö1, Radio România Muzical), ainsi qu’à la télévision (Mezzo, TF1, M6). Il a enregistré plusieurs CDs en tant que soliste et en duo avec Alexandre Brussilovsky pour le label Suoni e Colori. Son dernier CD consacré à Schubert (Fantaisie « Wanderer » et Sonate D.959) est paru chez Lyrinx en octobre 2017, et un récital Beethoven sera publié à l’automne 2018 chez le même label.

Ses prochains engagements de cette année le mèneront notamment au Concertgebouw d’Amsterdam, à la Philharmonie de Bratislava, à St Martin-in-the-Fields à Londres, ainsi qu’en Allemagne, Autriche, France, Suisse et Singapour.

Ancien élève de Valéry Sigalevitch à Paris, il a étudié à la Hochschule für Musik, Theater und Medien de Hanovre auprès de Vladimir Krainev et Bernd Goetzke. Il poursuivit ses études à l’Académie Internationale de Piano du Lac de Côme et au Conservatoire de la Suisse italienne (Lugano) dans le cadre de la fondation Theo Lieven, où il bénéficia des conseils de Dimitri Bachkirov, Malcolm Bilson, Fou Ts’ong et Stanislav Ioudénitch. Il étudie actuellement auprès de Pavel Gililov à l’Universität Mozarteum de Salzbourg.

Ingmar Lazar est depuis 2016 fondateur et directeur artistique du Festival du Bruit qui Pense, qui a lieu au Musée National de Port-Royal des Champs, situé dans la vallée de Chevreuse.