Léo Vermot-Desroches

Léo Vermot-Desroches

Originaire de Franche-Comté, le ténor Léo Vermot Desroches étudie le violon ainsi que le piano, l’écriture musicale et l’improvisation classique au conservatoire de Besançon, ville dans laquelle il obtient aussi une licence de musicologie. En 2013, il intègre la classe de chant de Virginie Pochon au conservatoire de Villeurbanne, puis en 2017 le conservatoire supérieur de Paris dans la classe de Valérie Guillorit. Il a alors l’occasion de côtoyer de nombreuses personnalités artistiques tel que Jeff Cohen, Anne Lebozec, Leonardo Garcia Alarcon, Margaret Hönig ou encore Regina Werner. Par ailleurs, en 2019, Léo est lauréat de la promotion Ravel de l’Académie Jaroussky.

Jouant sur des vocalités contrastées, Léo Vermot Desroches aborde sur scène des rôles tels que le Sommeil dans Atys de Lully, Florestan dans Un Mari la porte d’Offenbach, Énée dans Didon et Enée de Purcell, le Chevalier de la Force des Dialogues des Carmélites de Poulenc, ou encore le Prince dans Cendrillon de Massenet. On a pu l’entendre dernièrement dans l’opéra de Haydn L’Infedeltà delusa (Nencio), dirigé par Sigiswald Kuijken, ainsi que dans Giove in Argo (Licaone) de Lotti, dirigé par Leonardo Garcia Alarcon. Cet éclectisme se retrouve dans son répertoire d’oratorio, allant de l’évangéliste de la Passion selon Saint Jean de Bach à la Petite Messe Solennelle de Rossini, en passant par les Leçons de Ténèbres de Lambert et Couperin, ou le Requiem de Mozart.

Son amour pour le répertoire de la musique de chambre l’amène à se produire régulièrement en récital entre autre dans Les Nuits d’été de Berlioz, La Bonne Chanson de Fauré, l’opus 90 de Schumann, et dans le répertoire contemporain, avec In Damascus de Jonathan Dove. Cette recherche a donné naissance au Duo Calligramme, en collaboration avec Victor Métral, membre du Trio Métral.

Prochainement, Léo se produira à la Philharmonie de Paris dans le rôle du deuxième juif dans Salomé de Strauss, dirigé par Mikko Franck, aux cotés d’artistes tels que Waltraud Meier ou encore Matthias Goerne. À la Philharmonie de Paris encore, il interprétera des extraits de la Flûte Enchantée de Mozart avec le Paris Mozart Orchestra dans le cadre du Concours International de Cheffes d’Orchestre « La Maestra ».