Manon Galy

Manon Galy

Née en 1996 à Toulouse, Manon Galy débute le violon à 7 ans à l’école de musique de Cugnaux. A l’àge de 9 ans, elle entre au conservatoire de Toulouse chez Klaus Mühlberger puis Magali Lemettre, et poursuit ses études musicales au CRR de Paris avec Suzanne Gessner. Elle entre à 16 ans au CNSMDP dans la classe de Roland Daugareil et termine son Master cette année.

Manon est lauréate de plusieurs concours internationaux dont l’UFAM (premier prix première nommée) à Paris en 2009 et Andrea Postacchini en 2010. Tetiana Zolozova la remarque lors d’une audition et l’invite à participer au concours international du conservatoire de Moscou pour lequel elle obtient le 2ème prix. Lors de ce concours, la fondation Vladimir SPIVAKOV lui décerne un prix spécial et l’invite à Moscou pour un récital. En 2013, elle obtient le prix de la meilleure interprétation de l’oeuvre contemporaine au concours Ginette Neveux d’Avignon et remporte en décembre 2014 le concours de soliste du CRR de Paris, ce qui l’amènera à se produire à l’auditorium du CRR, accompagnée par l’orchestre symphonique de celui-ci. En juillet 2017, elle est lauréate du concours international Marie Cantagrill à St-Girons pour lequel elle se voit décerner le 3ème prix ainsi que le prix de la meilleure interprétation de l’oeuvre contemporaine.

Manon se produit régulièrement en récital, au festival « Les soirées des bords de Louge » à Muret, pour « Le Brulhois musical » dans l’Eglise de Saint-Sixte, au salon Michelin à Paris à plusieurs reprises ainsi qu’à la Chapelle Royale de Rodez et au théâtre Paul Eluard à Cugnaux. Elle s’est également produite entre autres au palais des congrès de Marseille en août 2014 ainsi qu’à la Mariahilfer Kirche à Vienne en août 2015 dans le cadre du festival d’été de l’International Music Academy Orpheus, dont elle est lauréate. Elle participe régulièrement à des académies de musique et est notamment invitée en juillet 2016 par le quatuor Modigliani

à faire partie de l’Atelier du festival des “Rencontres musicales d’Evian”.

Son goût pour la musique de chambre s’est développé au fur et à mesure de son cursus au CNSM au travers de diverses formations (quatuors à corde ou avec piano, sonate, trio…) et elle a été amenée, courant 2018, à se produire plusieurs fois en concerts au sein de différents groupes.