Ugo RESER

Né à Metz en 1994, Ugo Reser découvre le violoncelle à l’âge de 4 ans et débute alors ses études au Conservatoire.

En 2008, il entre au CNR de Boulogne Billancourt dans la classe de Xavier Gagnepain – après un passage au sein du Pôle Supérieur de Paris Boulogne Billancourt où il poursuit un double cursus instrumental et universitaire, il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon dans la classe d’Yvan Chiffoleau et y obtient son Diplôme National Supérieur Professionnel du Musicien.

Attiré par une recherche pluridisciplinaire, il travaille en étroite collaboration avec le département Danse du CNSM et certains compositeurs-chorégraphes, tel que Nico Mulhy au sein du festival « Aire de Jeux » à Lyon.

C’est en Master de Soliste qu’il poursuit ses études au sein de la Haute Ecole de Musique de Lausanne dans la classe de Xavier Phillips et Matthieu Lejeune, et couronne son cursus en interprétant le Concerto de Miaskovsky accompagné par l’Orchestre de Chambre de Lausanne sous la direction de Aurélien Azan Zielinski. Actuellement en Master de Pédagogie à la HEM de Genève ; il se perfectionne dans la classe d’Ophélie Gaillard.

Très porté sur la musique de chambre, il a joué lors de nombreux concerts et festivals, notamment à la Salle Pleyel dans le cadre des Préludes au Concert, à la salle Flagey, ainsi qu’au Cercle de l’Union Interalliée à Paris.

Il participe, par ailleurs, à de nombreux festivals en tant que chambriste, soliste ou membre d’un orchestre à travers la France et à l’étranger, comme le Festival « Semaine du Son » à Flagey (Bruxelles) au côté d’Abdel Rahman El Bacha ; le « Festival du Violoncelle de Beauvais » en 2016 où il interpréta, en master classe avec orchestre, le Concerto de Dvorak.

Il est actuel membre de l’Orchestre Musique des Lumières – Orchestre Symphonique du Jura (OSJ), pour la saison 2017-2018.

Il bénéficie également des conseils de Philippe Muller, Hélène Dautry, Marc Coppey, Sung Won Yang, Marko Ylönen, Emmanuelle Bertrand, Pieter Wispelwey, Gustav Rivinius.. au sein de stages et masterclasses auxquels il participe en France et à l’étranger.

Il joue un violoncelle français Miremont de 1876.