Yaoré Talibart

Yaoré Talibart

Musicienne depuis son plus jeune âge, Yaoré Talibart a toujours eu une attirance particulière pour la musique de chambre, qu’elle découvre en même temps que son apprentissage du violon. Elle expérimente très tôt un vaste répertoire et de nombreuses formations, du duo à l’orchestre de chambre.

En 2003, elle entre au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris dans la classe de Serge Pataud où elle obtient son diplôme à l’unanimité du jury. Elle obtient en 2010 un Premier Prix au concours Vatelot. En 2013, elle débute au CNSM de Paris, où elle est admise dans la classe de Boris Garlitsky. Elle y poursuit actuellement ses études avec Philippe Graffin. Elle est invitée depuis plusieurs années par différents festivals, comme le Festival de Colmar, le Festival des Forêts, ou encore Ysaÿe’s Knokke. Elle a bénéficié des conseils de Yovan Markovitch, Jérôme Pernoo, Pavel Vernikov, Abdel Rahman El Bacha, Emmanuelle Bertrand — avec qui elle partage la scène en septembre 2015. Sa passion pour la musique de chambre la mène à jouer sur des Scènes Nationales (Cavaillon, Mâcon), mais aussi à la Cité de la Musique, à la Salle Pleyel ou encore à la Salle Cortot dans le cadre du Centre de musique de Chambre de Paris. En 2016, elle a l’occasion de jouer avec Philippe Graffin, Jérôme Pernoo et Raphaël Pidoux. Séduite par le travail orchestral, elle est admise à l’Académie de l’Orchestre de Paris. En parallèle, son amour pour le jazz, l’improvisation et la musique d’Inde du Nord la poussent à élargir ses connaissances et lui permettent de se joindre à de nombreux projets originaux et créations, notamment avec Louis et François Moutin, le contrebassiste Petros Klampanis, le guitariste Gilad Hekselman, ou encore le pianiste Thomas Enhco. Découvrant le monde de la danse, elle tourne régulièrement depuis 2015 au sein de la Compagnie Par Terre (Théâtre Chaillot), avec un spectacle de la chorégraphe Anne Nguyen qui allie musique de chambre et danse, dans lequel elle joue le Quintette avec clarinette de Brahms avec des danseurs spécialistes du popping.

Depuis 2014, elle s’associe à l’ensemble vocal Apostroph’, avec lequel elle travaille sur un répertoire contemporain français (Philippe Hersant, Pascal Zavaro, Karol Beffa…). En juin 2017, elle rejoint l’ensemble Appassionato créé par Mathieu Herzog en tant que violon solo.