Bandeau

Julie-Anne Moutongo-Black

C’est en intégrant la Maîtrise des Hauts-de Seine, chœur d’Enfants de l’Opéra national de Paris, que Julie-Anne Moutongo-Black commence son apprentissage du chant. C’est donc dès le plus jeune âge qu’elle participe à de nombreuses productions à travers la France, et notamment à l’Opéra national de Paris. Poursuivant sa formation avec la basse Malcolm King ainsi qu’au CRR de Paris, elle intègre en 2017 l’Académie musicale de Philippe Jaroussky avec lequel elle chante en duo à la Seine Musicale.

Julie-Anne interprète notamment les rôles de la Sorcière dans Didon et Enée d’Henry Purcell et le rôle-titre dans l’œuvre d’Antonio Vivaldi Judith Triomphante, dont les représentations sont données dans des lieux tels que l’Opéra de Massy, le Théâtre de Longjumeau ou l’Orangerie de Sceaux.  Elle joue la Mère et la Libellule dans l’Enfant et les Sortilèges de Maurice Ravel au Théâtre du Châtelet (2014) puis au Théâtre des Champs-Élysées (2016) ainsi que Miss Baggott dans Le Petit Ramoneur de Benjamin Britten à l’Opéra de Massy (2018). En opérette, elle est Oreste dans la Belle Hélène d’Offenbach au Théâtre des Champs-Élysées (2017) puis Madame Phidias dans Phi-Phi d’Henri Christiné à l’Opéra de Massy (2018). Elle participe également à la Nuit de la Voix de la Fondation Orange aux côtés des Frivolités Parisiennes (2019).

Dans le répertoire sacré, elle est soliste dans le Messiah de Haendel en l’Eglise de la Madeleine (2013), l’Eglise Saint-Louis en l’Ile, le Théâtre de Calais (2018), l’Opéra Comique (2019) dans les Vêpres de Monteverdi à l’Abbaye de Senlis (2017), les  Gloria et Stabat Mater de Vivaldi à la Sainte-Chapelle de Paris (2019), l’Auditorium de la Seine Musicale (2020), l’Église de Saint-Germain des Prés et l’Orangerie de Sceaux (2021)