Bandeau

Rachel SINTZEL

Rachel Sintzel est née à Evian-les-Bains en 1995. Elle débute le violon à l’âge de 5 ans à l’école de musique d’Evian, puis au CRR de Grenoble avant de poursuivre ses études au CRR de Lyon dans la classe de Nathalie Geoffrey-Canavesio. Elle découvre alors les joies de l’orchestre et de la musique de chambre, et donne son premier récital au festival de Saint-Brieuc en musique à l’âge de 12 ans. Elle participe également aux académies d’orchestre de l’Orchestre national de Lyon en tant que violon solo.

Elle suit parallèlement des cours avec Zacharia Zorin, qui lui transmettra la rigueur de l’instrument ainsi qu’un amour profond de la musique. En 2014, après une année passée au CRR de Paris dans la classe d’Annick Roussin, elle est admise première nommée au CNSMD de Paris dans la classe d’Ami Flammer. Elle poursuit son master avec Olivier Charlier, obtient son prix en 2019, puis est admise en diplôme d’Artiste Interprète dans la classe d’Alexis Galperine. Elle est alors fréquemment invitée dans des orchestres tels qu’Ostinato ou l’ensemble Parallèle en qualité de violon solo. Ces expériences autant humaines que musicales enrichissent sa formation artistique. Rachel Sintzel participe à de nombreuses académies : l’académie de Flaine avec le quatuor Ysaye, l’académie Pablo Casals à Prades, ainsi que l’académie Musicalta avec Marie Annick Nicolas. En août 2017, elle est participe à l’académie Maurice Ravel à Saint Jean de Luz, avec Svetlin Roussev. Elle est sélectionnée pour jouer dans divers festivals : Sa rencontre avec Nemanja Radulovic à l’âge de quinze ans l’amènera à jouer au festival « Les Nuits Romantiques » d’Aix-Les-Bains lors de deux années consécutives. A plusieurs reprises, elle participe à l’académie internationale des Graves supervisée par Zacharia Zorin ainsi qu’au festival des Rencontres Musicales Internationales de Musique des Graves parrainé par Maxime Vengeron, l’occasion pour elle de jouer en soliste le double concerto de Bach avec François Pineau, puis des années plus tard une création du compositeur François Rossée. Elle est régulièrement invitée par François Salque à divers de ses festivals, tel que les « rencontres Francos Américaines », le festival « classique en Bocage » ainsi que le festival Melusicales, ou elle aura l’honneur de jouer avec lui le quintette à deux violoncelles de Schubert. Rachel Sintzel est une passionnée de musique de chambre, jouant très jeune dans des formations diverses. Elle reçoit les conseils du trio Wanderer ainsi que du quatuor Talich qui lui permettent d’approfondir le répertoire romantique. Elle profitera d’ailleurs de ses années au CNSM pour s’enrichir d’un répertoire très vaste et aura l’occasion de bénéficier des conseils de grands maîtres tels que Itamar Golan, Claire Désert, Maria Beloussova, le quatuor Ebène, le quatuor Modigliani, le quatuor Fine Arts et le quatuor Shanghai lors du festival Pablo Casals à Prades. En Avril 2018, elle remporte le 1er prix au concours International « Les Musicales du centre » présidé par Hildegarde Fesneau. En juillet 2019, elle a l’immense honneur de jouer l’octuor de Mendelssohn, avec Maxim Vengerov lors du festival des « Rencontres Internationales de Musique des Graves ».

Elle est sélectionnée pour l’année 2019 / 2020 à la prestigieuse académie Philippe Jaroussky à la Seine Musical au sein de la « Promotion Ravel ». C’est lors de cette académie qu’elle rencontre Irène Jolys, violoncelliste, et Melvil Chapoutot, pianiste, avec qui ils forment le trio parrhèsia. Ensemble ils se produisent régulièrement en concert, notamment au festival des « cordes de Loire », au domaine des lingeries à Tours, ou encore au festival du château de Menton saint bernard. En septembre, ils ont l’immense honneur de jouer sur France Musique lors de l’émission « Génération jeunes Interprète ». En juillet 2021, elle a la chance de participer à la tournée « un été en France » aux coté de Gauthier Capuçon. Rachel Sintzel est également diplômée d’un master de soliste à la Haute Ecole de Musique de Lausanne, ou elle étudie deux ans dans la classe de Renaud Capuçon.

Elle intègre prochainement l’Orchestre National de Lyon.